Joyeux et coloré !   Le monde du spectacle en jouets

Le Musée de la Poupée-Paris présente pour près de six mois , poupées et jouets
d’hier et d’aujourd’hui se rapportant à ce monde fascinant du spectacle et du cirque.


On y retrouve, aussi, les univers  de la foire, de l'opéra, de la danse, du théâtre, même du cinéma.

Pantins, poupées, figurines, marionnettes à fil, à main, à doigt, lanternes magiques, danseuses boites à musique, automates, singes, chiens, éléphants en peluche, objets en celluloïd, masques… près de 500 pièces d’exception  présentées dans des décors aux lourds rideaux rouges évocateurs des salles de spectacle.



 L’exposition s’articule en trois axes de lecture :

- Les jeux conçus comme spectacle pour les enfants .
- Les jouets, univers du spectacle tels les  poupées à l’image de personnages
célèbres, personnages de la Commedia dell’Arte, personnages de cirque…
- Les jouets évoquant l’univers du spectacle pour le plaisir
des adultes tels les poupées d' artistes ou les passionnés d’opéra, du cirque, de danse ou théâtre. Ceux-ci sont plutôt perçus comme une référence culturelle et esthétique. 

                 Vous voyez ci-desssus l'extraordinaire collection de Mme SAINTOT, passionnée d'opéra,
               qui a habillé  des poupées suivant les costumes des héros d' oeuvres lyriques.
            Entre autres vous pouvez admirer  Manon et le Chevalier des Grieux.

                        

Le cirque et son monde 

sa ménagerie avec des fauves impressionnants, lions, tigres, ou encore éléphants, otaries, chevaux, singes, chiens aussi bien sûr ! Lequel d'entre nous a oublié l'arrivée du cirque dans sa petite ville avec tout son monde à quatre pattes, sa fanfare, ses couleurs vives, sa musique si caractéristique  de ce genre de divertissement !


Les Clowns aussi: qui font partie du cirque évidemment et savent tout faire, jouer d'un ou plusieurs instruments, être équilibristes, poètes tout fous faisant rire les petits et les grands, se chargeant avec l'Auguste au nez rouge et aux grands pieds de tourner en ridicule l'homme en général par ses facéties drôlatiques..


L’univers magique du cirque a largement été transposé en jouets, plus particulièrement le personnage du clown sous forme de poupée. De très nombreux fabricants de poupées aux XIX et XXe siècles ont créé des clowns aux costumes bigarrés, aux maquillages multicolores, aux expressions grotesques. L’usage d’inclure dans la garde-robe des poupées classiques un déguisement de clown ou d’autres artistes circasiens était également largement répandu. Les animaux ont, de leur coté, servi demodèle pour les peluches : singes, ours mécaniques, éléphants sur roulettes.


Ci-contre : Singe Crämer circa 1920


             
Les personnages de la Commedia dell’ Arte


Les principaux personnages des pièces de théâtre inspirés de la tradition italienne sont :  Arlequin, Pulcinella, Colombine, Pantalone…
Certains d’entre eux ont été déclinés en poupées, automates, marionnettes ou jouets , tout comme d’autres personnages typiquement français tels que Polichinelle (qu’il ne faut pas confondre avec la « maschera » napolitaine de Pulcinella), Pierrot ou Scaramouche.



Arlequin,  valet de Bergame au costume multicolore et pittoresque, dont le   chapeau ne couvre pas complètement le crâne rasé, accomplissant mille pirouettes et acrobaties. Soucieux de sa bourse attachée à sa ceinture, une batte lui servant de gourdin, il est rusé et vif, cynique et assez immoral.

"Optimiste, il trouve toujours une solution à tout. Paresseux, gourmand et coureur de jupons, il sait aussi être gentil et fidèle. Il est le préféré des enfants, car, à bien des traits, il leur ressemble. Aussi, il s’apparente au chien par sa fidélité et obéissance, au singe par son agilité et au chat par son autonomie et indépendance. Arlequin aime à s’amuser et faire de l’esprit. "

 

Polichinelle,  issu du valet Pulcinella de la Commedia dell'Arte italienne a l'esprit vif, moqueur et cynique. Batailleur, menteur, brutal et parfois même cruel, " sa gourmandise frise la gloutonnerie ".Il se distingue de son homologue italien à sa double bosse une devant l'autre derrière, un bicorne parfois décoré par quelques plumes ainsi qu'un masque noir et brillant.

Les marionnettes

Les marionnettes, petites figurines que l'on manipule à gaine, à fils ou encore à tiges sont généralement légère et fragile. Elles existent depuis fort longtemps et sont répandu dans le monde entier. Elles donnent lieu à des spectacles toujours charmants, vifs et colorés.

Comme l'ont fait les personnages de la Comédia dell Arte, les marionnettes ont elles-même évolué dans le temps, se rapprochant du quotidien des humains, l'exemple le plus connu étant Girolamo paysans lombard naïf mais finaud qui devient Chignol à Lyon pour finalement se métamorphoser en Guignol.

Guignol 

Guignol marionnette française créée à Lyon par Laurent Mourguet en 1808.
Personnage sympathique à tête de bois prend le parti des petites gens. Il clame l'injustice sociale, égratigne de sa verve intarissable les bourgeois comme les autorités régionales ou nationales. Son savoureux accent, son esprit frondeur, son impertinence, son côté fougueux mais bon enfant font de Guignol une marionnette populaire et attachante. Aujourd’hui, les spectacles de Guignol attirent toujours des foules d’enfants ravis. Toujours célèbre et célébré dans les jardins et parcs des grandes villes, il y possède souvent son petit théâtre.

La lanterne magique


La lanterne magique que nous connaissons est le résultat de nombreuses variations au cours des siècles. Ancêtre des appareils de projection  , elle devint rapidement populaire utilisée par les bonimenteurs qui leur donnaient vie en les accompagnant à l'un orgue de barbarie.
Elle fut pendant des siècles,  l'instrument de prédilection des sorciers et des charlatans, qui exploitaient la crédulité des populations analphabètes en simulant l'apparition de monstres ou de fantômes.
Elle fut égalerment réalisée enpetite taille pour les enfants qui regardaient ainsi des plaques de verres illustrées d'historiettes ou de dessins.

Les lanternes ont également été réalisées en petite taille pour les enfants avec des plaques illustrées d’historiettes ou de dessins.
                

Voici donc un bref aperçu des merveilles qui attendaient le visiteur au Musée de la Poupée-Paris.
Celui-ci est toujours au bout de l'impasse Berthaud dans son nid de verdure.
Il accueille les petits et grands amis des poupées de 10 h. à 18 h. tous jours sauf les lundis et jours fériés.
Teléphone  : 01 42 72 73 11     Métro : Rambuteau



H. D. BUGAT-PUJOL

RETOUR


Les clichés sont de D.Bugat-Pujol pour POUPENDOL
Mais les objets photogaphiés dépendant de  l'exposition,
toute  reproduction,  même partielle,  est interdite
 sauf accord préalable du Musée de la Poupée-Paris